[Factuel.info] « On n’a pas d’autres choix que de faire confiance au peuple »

Dans le visuel de Besançon verte et solidaire, le choix des couleurs n’est pas anodin. Vert pour l’écologie, violet pour le féminisme et le jaune qui est devenu synonyme de révolte et « de l’espoir des jours meilleurs et de la solidarité ». © factuel.info

Les Insoumis entrent en campagne à Besançon avec l’annonce d’une liste ouverte : Besançon verte et solidaire. Ils refusent de s’associer à l’Equipe, qui réunit plusieurs forces de gauche issues de la majorité actuelle au conseil municipal et font part de leur souhait de faire table rase en invoquant une « révolution citoyenne ». Plusieurs appels du pied ont été lancés aux Gilets jaunes, dont certains sont à la France Insoumise, tandis que la joute est lancée avec Éric Alauzet au sujet de la gratuité des transports en commun, un des socles de leur programme.

par Guillaume Clerc

Laisser un commentaire