Rencontre avec Trivial’ Compost

Trivial’ Compost est une association qui agit pour le développement du compostage urbain de proximité à Besançon et ses alentours. Le 31 octobre dernier, nous avions rendez-vous dans leurs locaux à leur demande pour une présentation et une discussion autour de leur plan d’actions pour développer la prévention et la valorisation des biodéchets lors de la prochaine mandature.

Développer le compostage de proximité

Pour élaborer son plan, Trivial’ Compost est parti du constat que peu d’élu·es avaient un une réelle connaissance du compostage, que la ville communiquait assez peu sur ce sujet. Alors même que Besançon a une grosse réputation au niveau national et fait partie des villes qui ont les politiques les plus avancées en matière de compostage et de valorisation des biodéchets. La loi de transition énergétique pour une croissance verte (LTECV) impose aux collectivités en charge des déchets de mettre en place des solutions de tri à la source et de valorisation des biodéchets pour l’ensemble des citoyens d’ici 2025. La municipalité élue en 2020 devra donc prendre cette question à bras le corps. Besançon Verte et Solidaire, qui est une démarche citoyenne, a pour objectif d’être la transcription politique du travail et des réflexions déjà réalisées par les citoyen·nes et le milieu associatif. Nous n’allons pas réinventer l’eau chaude. Les propositions élaborées par Trivial’ Compost sont donc tout à fait essentielles pour nous.

logo de l’association Trivial’ Compost

Les mesures proposées par Trivial’ Compost sont tout à fait pertinentes et formeront la trame de notre action en la matière. Il s’agit entre autres, de développer le compostage des biodéchets produits par les professionnels en construisant des plateformes de compostage de proximité, de multiplier les chalets de compostage dans les quartiers densément urbanisés pour que chaque habitant·es puisse en trouver facilement un à proximité (à la manière des containers à verre), de rendre obligatoire la présence d’un emplacement réservé au compostage pour les nouvelles constructions d’immeubles. L’association propose également de construire des toilettes sèches autonomes dans les lieux publiques (le long de la véloroute, sur le parcours santé de la forêt de Chailluz…). Ces mesures sont présentées dans un document détaillé de 34 pages ou dans un résumé.

Discussions entre Claire Arnoux (Besançon Verte et Solidaire) et Aline Vieille (Trivial’Compost)

Débats sur la redevance incitative, l’espace public…

Plusieurs sujets ont été abordés lors de cette rencontre. Parmi ceux-ci, la redevance incitative, dont nous considérons que le fonctionnement actuel n’est pas adapté aux habitant·es des grands ensembles collectifs type HLM. Le compostage en collectif pose aussi des difficultés particulières, le turn-over des résident·es est plus important, les sites moins nombreux, le suivi moins efficace. Ces questions nous amènent à parler de nos propositions en matière de logement social, notamment le fait de remettre en place et de renforcer le rôle, le nombre et la formation de concierges, qui pourraient être formé·es sur la question. La discussion sur les toilettes sèches autonomes sur les chemins de balade nous amène à des réflexions sur le fait de se sentir bien dans l’espace public et de là, aux questions d’égalité femme/homme dans les investissements en terme d’équipements publics.

En conclusion, une rencontre constructive qui alimente notre réflexion sur le sujet et la construction de notre programme !

Laisser un commentaire